Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une anecdote sur l'enfant qu'était Celestino ALFONSO

Une anecdote sur l'enfant qu'était Celestino ALFONSO

Lors de ma visite à Ituero de Azaba, Leopoldo Gardón Espáriz, le secrétaire de mairie, a évoqué un discours prononcé par Narciso Alba Hervalejo, le 7 août 1989, en hommage à Celestino Alfonso.
Il a cherché ce discours, l'a trouvé, l'a scanné et me l'a adressé par mail. Et Flo, précieuse amie, me l'a traduit.


Dans ce document, l'auteur évoque la vie de Celestino Alfonso et son enfance, période de sa vie que je connaissais peu.
Une anecdote me semble très révélatrice quant au caractère de Celestino Alfonso :
"Depuis tout petit, c’était une personne très sensible aux injustices sociales, récoltant sa première raclée un soir, quand à son retour à la maison avec le petit troupeau de chèvres qu’il gardait, son père reçut les plaintes du curé parce que Celestino avait laissé les chèvres paitre dans son jardin. « Je ne peux pas supporter que les chèvres aient faim quand l’herbe du jardin du curé est aussi fraiche et abondante » répondit-il à son géniteur quand celui-ci l’interrogea sur les faits…"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :